Présentation

L’Institut Régional de Médecine du Sport et de la Santé est une association loi 1901 à but non lucratif et a été créé en 1979.

Présidé par Alain DELAMARE et dirigé par le Docteur Mehdi Roudesli, l’IRMS² contribue à la formation initiale et continue en cinésiologie, en radiologie, en biologie, en  ostéopathie, en rhumatologie, en médecine et kinésithérapie du sport, participe à la promotion de la recherche fondamentale, technique ou appliquée aux activités physiques et sportives.

IMG_0093L’IRMS² gère également le Centre Régional de Médecine du Sport, lequel accompagne notamment les sportifs et les clubs de haut niveau de la région Normandie mais également les individus avant des pathologies liées à l’appareil locomoteur.

Afin de promouvoir le sport santé, l’Institut met à disposition un magazine trimestriel, un site internet ainsi que des posts sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Doklog et YouTube). Tous ces supports ont un but informatif. L’objectif est d’informer les internautes sur les avantages de la pratique de tel ou tel sport, sur le handisport, l’influence de facteurs extérieurs sur le sport comme les réseaux sociaux etc…

L’Institut est agréé par la CPAM comme centre de santé depuis le début des années 90. Les consultations sont assurées par des médecins diplômés de médecine du sport ou des spécialistes (rhumatologue, MPR, …). Elles sont remboursées selon les modalités de prise en charge établies par la Sécurité sociale.

Par ailleurs, l’Institut est reconnu comme centre de prévention depuis le début des années 90 par le ministère des Sports.  Les actes réalisés concernent tout ce qui est lié à la surveillance de l’entraînement et au suivi des sportifs de haut niveau. De plus, ils permettent de mettre en place un paramétrage d’entrainement. Cela donne l’opportunité au sportif de devenir plus endurant dans la pratique de son sport.

Pour faire face à la demande sans cesse croissante, le Conseil d’Administration a validé un projet de développement afin de faire de l’Institut un pôle de référence en sport/santé/prévention. Celui-ci s’appuie sur un partenariat avec le CRMPR les Herbiers. Pour mener à bien ce projet ambitieux, une opération immobilière a été engagée. Aujourd’hui, l’Institut dispose de locaux adaptés et fonctionnels permettant notamment l’accueil de patients et de sportifs à mobilité réduite.IMG_0288

S’appuyant sur le constat de besoins non satisfaits et de l’insuffisance du nombre de médecins du sport, se traduisant notamment par un allongement des délais de rendez-vous, le projet a pour objectifs dans un premier temps, de consolider l’existant pour développer les activités autour de 6 axes :
– renforcer le positionnement de santé,
– créer un pôle d’excellence pour la prise en charge de pathologies de l’appareil locomoteur,
– renforcer l’encadrement de la performance sportive,
– promouvoir le sport santé/bien-être en partenariat avec les entreprises,
– développer un projet handisport avec l’ensemble des fédérations,
– créer à moyen terme un centre de rééducation du sportif de haut niveau.

Avec un plateau technique disposant de diverses innovations, l’Institut renforce son équipe médicale et para-médicale en permettant ainsi de disposer d’une équipe pluridisciplinaire (médecin du sport, rhumatologue, ostéopathe, infirmier…). Par ailleurs, l’Institut a engagé une réflexion avec l’université pour définir les contours d’une éventuelle collaboration afin de répondre aux besoins des étudiants en matière de santé. Les JO 2024, une opportunité à saisir ?IMG_0289

Aujourd’hui, la prise en charge des pathologies liées à la pratique du sport chez le public présentant un handicap (physique ou intellectuel) est indifférenciée. Or, ce type de public nécessite une prise en charge personnalisée, adaptée au type de handicap et coordonnée avec l’ensemble des acteurs du terrain (notamment les libéraux). Une prise en charge tardive ou mal évaluée entraîne souvent des complications, voir une perte de chance en terme de retour à la situation antérieure. Ainsi, une pathologie bénigne peut rapidement devenir un frein insurmontable à la poursuite de l’activité sportive.

Notre projet, soutenu par différentes fédérations handisport/sport adapté et les institutions, se caractérise par :
– des créneaux de consultation sans rendez-vous,
– la possibilité de réaliser des tests d’effort avec du matériel adapté,
– des actions de prévention par des interventions dans les clubs,
– un suivi des sportifs amateurs et de haut niveau,
– une sensibilisation à la diététique.

Par ailleurs, le partenariat avec le centre des Herbiers nous permettra de mener des actions d’information auprès des patients sortant handicapés moteurs (amputés, paraplégiques …). Pour ce qui concerne le sport adapté, nous proposerons un partenariat avec les différents établissements médicosociaux (IME, IMPRO, ITEP…).

L’ensemble de nos actions doit être en conformité avec le projet personnel de l’usager et doit lui permettre de faciliter la résilience, de valoriser ses compétences et l’estime de soi.